Aide alimentaire : Touba bat le record avec 37 mille bénéficiaires

Le ministre du Développent communautaire   , de l’équité sociale et territoriale, Mansour Faye, s’est rendu ce mardi dans la commune rurale de Darou Salam Tip, dans le département de Mbacké, pour y procéder au lancement officiel des opérations de distribution de l’appui alimentaire destiné aux ménages vulnérables. Il a, à cette occasion, signalé que la région de Diourbel fait partie des trois premières régions, en termes de volume, qui reçoivent cet appui et que Touba reçoit le plus de volume par rapport à l’appui alimentaire avec 37.000 ménages bénéficiaires.

Ce mardi, Mansour Faye, ministre du Développement communautaire, de l’équité sociale et territoriale qui procédait à Darou Salam Tip, dans le département de Mbacké, le lancement officiel de la distribution de l’appui alimentaire destiné aux ménages vulnérables, après avoir remercié les maires de l’accueil qu’ils lui ont réservé avec sa délégation, a rappelé que la région de Diourbel fait partie des trois premières régions en termes de volumes qui reçoivent cet appui alimentaire.

Diourbel, a-t-il signalé, c’est une région particulière avec la commune de Touba qui reçoit le plus de volume par rapport à l’appui alimentaire. Rien que pour la commune de Touba, a-t-il fait noter, environ 37.000 ménages seront bénéficiaires de cet appui alimentaire.

C’est énorme, a-t-il mesuré, pour comprendre aisément la tâche ardue qui était réservée à l’ensemble des comités de ciblage et des sous-comités de ciblage de la commune de Mbacké. Il a rappelé, par ailleurs, que cet appui alimentaire, c’est une décision qui émane du président de la République, dans le cadre de son programme de résilience économique et social, sous composante appui alimentaire, et coiffé par le fonds Force covid-19 doté de 1000 milliards Cfa. C’est une réponse appropriée, a-t-il affirmé, apportée par le président de la République et destinée aux populations qui sont impactées par les effets liés à la pandémie, qui sont généralement des ménages en situation de précarité, couches vulnérables issus du Rnu (Registre national unique) pour 581.045 ménages, plus l’extension de la liste à pour 411.955 ménages. Ce qui fait un total de 1 million de ménages. Et ce million de ménages, a-t-il rassuré le ministre, connaîtra une extension certainement, puisque par cette même dynamique, les populations qui sont titulaires de la carte d’égalité des chances, une bonne partie ne figure pas sur le registre. Les 9 villages de reclassement social seront aussi intégrés, a rassuré le ministre, et cela va permettre un accroissement d’environ 100 mille ménages qui seront ajoutés pour toucher environ 1 million de ménages qui pourront bénéficier de cet appui alimentaire. Et c’est cela la volonté du président de la République, a-t-il dit.

Aujourd’hui, s’il pouvait aller à 2 millions de ménages, il l’aurait fait, a-t-il attesté. Mais, néanmoins, a-t-il confié, ils vont continuer à faire des évaluations puisque l’essentiel, pour lui, c’est d’apporter des solutions appropriées par rapport aux préoccupations des populations. Par ailleurs, le ministre Mansour Faye en a profité pour remercier l’ensemble des  élus et a réservé une mention spéciale aux honorables députés, aux maires, encadrés par l’administration territoriale, qui ont su mener de mains de maître les commissions de ciblage et les sous commissions de ciblage. Aucun maire n’a porté sa casquette de politique, s’est-il réjoui ; aucun élu n’a porté sa casquette de politique ; ils ont tous porté leurs casquettes de citoyens, contribuant à la transparence du processus de ciblage, encadrés par l’administration territoriale ; et c’est ce qui est important, a-t-il  conclu.

Laisser un commentaire