Ferdinand Coly : « El Hadj Diouf a marqué la tanière par son talent, son caractère… »

Il demeure le chouchou des sénégalais. El Hadj Ousseynou Diouf a marqué la tanière par son talent, son caractère… C’est d’ailleurs tout le sens du témoignage de son ancien coéquipier Ferdinand Coly qui parle des qualités de la légende Diouf dans le quotidien Stades.

Double ballon d’or africain (2001-2002), El Hadj Ousseynou Diouf a séduit plus d’un surtout durant cette époque où le Sénégal a disputé sa première finale de la CAN et un classement de quart de finaliste à la coupe du monde.

« C’est un talentueux joueur qui avait cette insouciance et cette joie sur le terrain. Il jouait à l’instinct. C’est ce qui le rendait imprévisible. Il rendait fou ses adversaires. Il a vécu une année faste en 2002, non seulement avec Lens mais aussi avec l’équipe nationale. Il a marqué la coupe d’Afrique et le mondial de cette année là. Il était la star de la coupe du monde au Japon et en Corée du Sud » raconte l’ancien défenseur des Lions.

Il était sans doute le plus célèbre de la bande à Aliou Cissé. Diouf autrefois appelé « Bad Boy » brillait par son talent individuel mais aussi son apport dans le collectif témoigne Coly. « A notre époque, tout le monde était indispensable, même ceux qui étaient sur le banc. Mais dans une équipe, il y’a toujours un joueur qui sort du lot et ce joueur, c’était bien El Hadj. Il était notre porté-drapeau. Il était capable de débloquer la situation tout seul quand ça ne marchait pas. Il était un joueur de caractère. Il travaillait aussi pour le collectif. »

Laisser un commentaire