Macky Sall obtient des « bonbons »… (Rapport Giaba 2018)

PARIS, FRANCE - NOVEMBER 11: President of Senegal Macky Sall leaves the Elysee Palace after the international ceremony for the Centenary of the WWI Armistice of 11 November 1918, in Paris, France on November 11, 2018. Mustafa Yalcin / Anadolu Agency

Le rapport 2018 du Groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique de l’Ouest (Giaba) est publié. Il a donné une « très bonne note » au Sénégal. Paix en Casamance, Bonne Gouvernance, Corruption, Pib de 7%… Autant de point sur lesquels Macky Sall est félicité par le Giaba. Senflash vous propose le chapitre du rapport, qui concerne le Sénégal.

« La réputation du Sénégal en tant que modèle de démocratie et de stabilité politique a été préservée en 2018. Le pays a maintenu sa réputation d’exemple régional de stabilité politique fondé sur une démocratie multipartite, une culture de paix et de tolérance. La Casamance, qui était autrefois une région agitée, est restée pratiquement calme quatre ans après le cessez-le-feu de 2014, marquant ainsi la consolidation de la paix dans la région.

Le Sénégal a maintenu la tradition de haute performance en matière de gouvernance par rapport aux autres pays africains. Son score global de gouvernance est passé de à 60,3% et 61,6% en 2016 et 2017, à 63,3% en 2018, bien que le pays ait maintenu sa position de 10ème sur 54 pays africains au sein du groupe IIAG ces trois dernières années. Le Sénégal a maintenu ses performances en matière de perception de la corruption. Le score du pays est resté constant pour la troisième année à 45%, contre 44% en 2014, même si le pays a connu un léger recul par rapport à 2017 en termes de rang, passant de la 66ème place à la 67ème selon l’IPC de Transparency International.

La croissance économique du Sénégal a continué de s’accroître en 2018, le PIB réel devant progresser de 7,0% en 2018 par rapport à l’estimation de 2017 de 6,8%. Cette performance impressionnante a été menée par les secteurs de l’agriculture, de l’industrie et des services. L’in ation devrait se stabiliser à 1,7% en 2018. La mise en œuvre des grands projets du Plan Sénégal émergent (PSE), lancé en 2014, est entrée dans sa quatrième année en 2018. Le PSE vise à faire du Sénégal une économie émergente d’ici 2035 et un pôle économique pour l’Afrique de l’Ouest. »

SENFLASH.COM

Laisser un commentaire