Seydi Gassama pour « la révision du procès de Karim Wade »

Le directeur d’Amnesty international section Sénégal, Seydi Gassama, n’est pas allé par quatre chemins pour affirmer que l’État sénégalais s’est fourvoyé dans le dossier Karim Wade, condamné puis gracié dans la traque des biens mal acquis.

« L’État du Sénégal s’est fourvoyé depuis le début dans l’affaire Karim Wade », a-t-il déclaré, commentant les recommandations du Comité des Nations-Unies des droits de l’homme, dans l’émission Jury du dimanche d’iRadio.

À ce titre, le droit-de-l’hommiste de pointer « la nécessité de réviser le procès de Wade-fils », en mettant en œuvre lesdites recommandations.

Car, justifie Gassama, « les désaveux sont nombreux ».

Laisser un commentaire