«Un vaccin contre le paludisme n’existera pas…» (Professeur)

En visite au Fouladou dans le cadre de l’installation des sections locales de son mouvement « Actions » au début de ce mois d’août, Pr Daouda Ndiaye s’est prononcé sur la lutte contre le paludisme en Afrique. À en croire le chef du département de parasitologie de la fac de médecine de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, des progrès sont en train d’être faits.

Cependant, «le budget nécessaire pour lutter efficacement contre le paludisme est loin d’être atteint», relève-t-il. Et le peu de ressources générées par nos pays qui sont en voie de développement sont utilisées pour la survie. Ce qui, de l’avis du spécialiste, fait que «la lutte est un peu ralenti en termes d’indicateurs».

Interpellé au sujet du vaccin actuellement en expérimentation dans certains pays africains, ce membre de la communauté scientifique mondiale est dans le scepticisme. «Il faut qu’on comprenne une  chose : un vaccin qui permettra d’éliminer le paludisme, il n’existe pas et il n’existera pas. Je n’y pense pas», a-t-il laissé entendre. Avant de poursuivre que ce vaccin, même s’il va exister, ne pourra aider à couvrir qu’un certain nombre de populations.

C’est pourquoi, le spécialiste croit beaucoup plus aux stratégies actuelles que sont «la Cps, le Tpi, le Tdr, les Milda», entre autres. C’est ce qui pourra permettre, avec la participation communautaire aussi, de venir à bout de cette pandémie», a-t-il conclu.

Laisser un commentaire