Pourquoi Viviane Chidid est Sexy à mort…

A 46 ans, elle n’a rien à envier aux jeunes filles. Viviane Chidid, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, sait jouer de son image glamour. Célébrant son anniversaire ce 29 septembre, la métisse Sénégalo-Libanaise a l’art de mettre en valeur ses atours. Sexy, la reine du Djolof Band l’est. Séductrice encore plus. Ses looks vestimentaire et capillaire sont souvent copiés par la gente féminine. Outre son style qui fait souvent des émules, Viviane a su lancer quelques tendances au Sénégal.

La raie de côté

La raie de côté est le style capillaire préféré de Viviane. De ses débuts en 1993 à aujourd’hui, la star l’a déclinée sous différentes formes. Dans son premier clip “Sama Néné’’, elle affichait un tissage aux cheveux mi-longs, ombrés. Au fil des années, Viviane Chidid osait de plus en plus les cheveux longs. Tantôt ondulés, tantôt raides. A partir de 2010, avec l’avènement du Half Hawk, propulsé par des chanteuses comme Cassie et Rihanna, Viviane saute le pas et s’affiche avec des cheveux rasés sur le côté.

En 2016, dans le clip “Fans yi”, elle apparaît avec des airs de Rihanna aussi bien dans le look que dans la posture. Avec comme coiffure, un Half Hawk, relevé par un bun. Le tout dans une couleur blonde. Look qu’elle a repris à plusieurs reprises comme dans le clip “Zone” et “Mariage Forcé ». Dans ses apparitions durant ces dernières semaines, Viviane s’affiche avec une coupe courte en blond platine et son éternelle raie de côté. Selon certaines rumeurs, elle chercherait à cacher une cicatrice sur la joue gauche.

Les robes de rêve

Viviane Chidid et les robes, c’est une belle histoire d’amour. Les traînes, les manches chauve-souris ou manche capes, sont souvent mises à l’honneur dans sa garde-robe. Lors des 16 ans du Jolof Band, un anniversaire fêté au Grand-Théâtre, elle arborait une tenue époustouflante. Une robe de couleur blanche, avec une traîne tribunal, le tout orné de plumes, sans oublier une touche de transparence au niveau de la poitrine. Le tout orné de doré, une couleur souvent prisée par Viviane Ndour pour réhausser ses tenues.

En février 2019, invitée par le président de la Fédération Mauritanienne de Football, elle est apparue sur scène avec une magnifique robe noire ornée de paillettes. Épaules dénudées et longues manches cape.

Les tenues courtes aussi ont leur mot à dire dans le style vestimentaire de Vivi. Pour mettre en valeur ses belles jambes, la mère de Zeyna et de Philippe Ndour, ose. Lors du dernier match mbalakhmen contre rappeurs, elle en a porté une de couleur argentée avec des franges. Rendant sexy, chacun de ses mouvements. Qu’elles soient déclinées en bustier, en bretelle ou en manches courtes. Moulante ou évasée, coupe droite ou plus sophistiquée, Viviane porte ses minis robes selon ses envies. Et ça lui va à ravir.

Les pantalons moulants

Donnant l’air plus jeune que son âge, Viviane Ndour s’affiche selon les occasions en pantalon. Tantôt en jean, tantôt en tissu moulant. Déchirés ou ornés de paillettes et de strass. Souvent portés avec des baskets, un t-shirt ou un haut sexy. Durant certaines prestations, comme lors du concert qui a eu lieu à la Place de la Nation le 19 juillet dernier, Viviane était vêtue d’un pantalon noir avec des rayures blanches sur le côté. Il est très rare de la voir avec des pantalons d’autres couleurs.

Les styles lancés par Viviane Ndour

La jupe V a fait fureur dans les années 2000, coïncidant avec la sortie de l’album “Fii ak fee”. Dans le clip “Cuuc”, Viviane porte à trois reprises une jupe asymétrique. Un peu plus longue d’un côté que de l’autre mais sans exubérance aucune. Un style qui séduit. La gente féminine sénégalaise la surnomme à l’époque “jupe V”. ‘’V” pour rendre hommage à Viviane, d’autant plus que la coupe a la forme de cette lettre.

En 2014, Viviane Ndour met à l’honneur dans le clip “Kagn la lay guiss”, un bermuda de couleur blanche assorti à un blazer. Dans la même vidéo où elle chante sa couturière attitrée Thiané Diagne, Vivi porte une jupe “paysanne’’. Faisant grimper le prix de ce modèle, juste après la sortie du clip de 5000 francs cfa à 15000 francs Cfa.

Enfin, une des tendances lancée par la reine du Djolof Band et qui ne finit pas de faire des émules est ce qu’elle appelait le “tiom lonkal”. Une boucle portée sur le haut de l’oreille suite à un piercing au niveau du cartilage. Depuis, aussi bien les earcuffs (bijoux qui s’attachent à deux endroits de l’oreille), les tours d’oreille (bijoux qui entourent tout le pavillon de l’oreille) que les bagues d’oreille sont communément appelés sous nos cieux “tiom lonkal”.

Laisser un commentaire