Lamine Diallo dénonce « 50 milliards de recettes fiscales à retrouver »

A partir du mois d’août 2016, je lance le débat économique avec Macky Sall comme il l’a demandé. Tous les mardis, je poserai la question économique de la semaine (la QES TEKKI).

Mamadou Lamine Diallo, Président du mouvement Tekki.

Questekki 154 du mardi 9  juillet 2019

Dossier Ressources naturelles : Que fait le beau-père du Président Macky Sall à la tête de Petrosen ?

Les affidés de Macky Sall, le Cospetrogaz en particulier,  reconnaissent un à un le paiement cash de 250 millions de dollars à Franck Timis par BP en mai 2017 révélé par BBC, 53 milliards de plus que le montant payé à Kosmos pour ses 30% des blocs de St Louis et de Cayar. On saura bientôt pourquoi cette différence de 30%. On notera que cette transaction ne figure pas dans le rapport ITIE sur l’exercice 2017 et pose le problème de l’utilité et de la transparence du Cospetrogaz niché à la présidence pour étouffer le ministère et Petrosen.

Macky avait fini avec le thème de la gouvernance vertueuse quand il a appris l’identification des réserves gazières données en connaissance de cause à Franck Timis. Après s’être débarrassé de Mimi Touré, il a mis en branle son projet d’émirat gazier qui passe par la captation des ressources gazières et la subordination de notre démocratie à tous les niveaux,  notamment au niveau local, .par sa famille Faye Sall.

Macky Sall regardait avec des yeux admiratifs le roi de l’ex Swaziland. Il rêve de devenir Lamtoro du Sénégal avec les milliers de milliards de francs provenant du gaz et du pétrole comme au Qatar. Les Sénégalais ne doivent pas devenir des sujets de Macky Sall. Ses trois alliés objectifs dans cette sale besogne d’humiliation de notre brave Nation pour laquelle des millions de patriotes se sont sacrifiés doivent partir: le frère, de la mairie de Guediawaye, le beau-père, de la présidence de Petrosen et l’exécuteur des basses besognes, du ministère de l’intérieur.

Aly Ngouille se moque du peuple. Il a signé à la place de l’agent judiciaire de l’Etat dans l’accord avec Mittal, ensuite, il a signé un faux rapport de présentation sur Petrosia dans le décret donnant les blocs à Franc Timis et,  enfin, il vient de fixer des cautions dignes des employés de Franck Timis qui  a gagné 150 milliards sans rien faire sur le dos du peuple. Trop c’est trop.

Dossier nouveau : 50 milliards de recettes fiscales à retrouver.

Le gouvernement a reconnu une baisse des recettes fiscales de 100 milliards lors du passage en force de sa loi de finances rectificative. Ce chiffre est exagéré et ne correspond pas aux paramètres techniques qui déterminent le rendement fiscal de notre pays. On sait bien que les responsables de la Direction Générale des Impôts sont obligés d’être des membres de l’APR pour être nommés. Ils ne travaillent pas pour l’Etat, mais passent leur temps à chercher une clientèle politique. Ils nomment des coordonnateurs pour faire le travail.
Les tests économétriques simples montrent que l’impact du prix du  baril sur les recettes fiscales ne dépasse pas 50 à 60 milliards. Le reste, 40 à 50 milliards ont été utilisés sans doute  par l’APR /BBY dans la campagne électorale de Macky Sall,  mobilisés sous forme d’exonérations et autres avances de grands contributeurs au budget de l’Etat.Il n’y  a donc aucune raison que le peuple paie la facture par la hausse des prix décidée par Macky Sall. Les syndicats doivent comprendre que la vie difficile du peuple est la faute de Macky Sall. Le Front social doit prendre la direction de la résistance nationale.

Mamadou Lamine Diallo, Président du mouvement Tekki.

Laisser un commentaire