Tabaski : Des moutons en quantité suffisante à Diourbel

C’est en tout cas les assurances données par la Dr vétérinaire, Mame Diarra Ndiaye, cheffe du Service régional de l’élevage à Diourbel, compte tenu, dit-elle, des promesses que les opérateurs ont faites. C’etait ce lundi, à Diourbel, lors du Crd (comité régional de développement) consacré aux préparatifs de la Tabaski dans la région.
À Diourbel, comme chaque année, a expliqué la vétérinaire, docteure Mame Diarra Ndiaye, cheffe du Service régional de l’élevage, son  service prépare la Tabaski sur instructions de leur ministère de tutelle, le ministère de l’Élevage et des productions animales. Pour cela, a-t-elle informé, il y a la lettre circulaire venant du président de la République qui fixe les mesures qu’ils doivent prendre pour faciliter l’approvisionnement du marché-mouton de Tabaski dans la région. Parmi ces mesures, a-t-elle précisé, il y a l’assouplissement des contrôles techniques des camions qui transportent les moutons, l’exonération des taxes si nécessaires, mais également, le contrôle sanitaire au niveau des frontières, au niveau des axes routiers et au niveau des points de regroupement des animaux.
Il y a aussi la lettre du ministère qui leur est parvenue pour regrouper les comités de sélection des dossiers de demande de projets. Dans ce sens, 22 dossiers de demande de projets venant des opérateurs, a-t-elle avisé, ont été examinés et déposés au niveau de la banque. Pour les préparatifs toujours, a-t-elle souligné, il y a la mairie qui s’organise à son niveau pour aménager les points de vente en éclairage et cuvette d’eau pour la sécurité des personnes et la protection des animaux. Elle rappelle aussi que l’année dernière, la région de Diourbel était à près de 53.000 têtes de moutons qui avaient couvert, avec satisfaction, les besoins des populations en moutons, et il y avait même 13.000 têtes de moutons en invendus  au lendemain de la Tabaski.
Dr Mame Diarra Ndiaye est optimiste quant au ravitaillement du marché en moutons à Diourbel. Elle espère qu’il en aura suffisamment de moutons, cette année, à Diourbel. Pour le moment, a-t-elle confié, ils ont fait un recensement des intentions de vente pour la production locale et ils en sont à plus de 50.000 têtes de moutons qui seront disponibles au niveau local, ensuite, il y aura des importations, des arrivages qui viendront des autres régions, selon elle.
Aux populations de Diourbel, Dr vétérinaire Mame Diarra Ndiaye, la nouvelle patronne du service régional de l’élevage à Diourbel, rassure les populations qu’il y’aura des moutons pour tous et en quantité suffisante.

Laisser un commentaire